Vous êtes : Accueil > Contexte > DESCRIPTION DU PROJET

DESCRIPTION DU PROJET

hybride2
Dans le premier niveau d’étude, il s’agit de considérer un dimensionnement pour de nouvelles Installations Fixes de Traction Électrique Ferroviaire (IFTE) : la future IFTE hybride. Ces éléments de stockage permettront notamment de valoriser la récupération d’énergie du freinage des trains. CONIFER propose de développer un outil de dimensionnement optimal de la future IFTE hybride. Ce dimensionnement tiendra compte des contraintes liées à la sous-station (le type d’électrification, les interfaces avec le réseau RTE, …), à son application (trafic sur la ligne, profil de puissance demandé, consommation des auxiliaires, …) mais aussi de la fiabilité et de la bonne complémentarité des composants envisagés pour l’hybridation. A l’aide de cet outil de dimensionnement, les impacts de la gestion choisie et des composants envisagés pourront être évalués et comparés dans le cadre des futurs réseaux électriques intelligents.
hybride1
Le second niveau d’étude est celui du réseau réduit que constitue une ligne de chemin de fer. Le projet CONIFER propose ainsi le dimensionnement des futurs réseaux électriques ferroviaire intelligent dans une approche globale. La proposition d’une solution optimale globale reposera sur une vision systémique du réseau considéré. Cette approche système du futur réseau d’alimentation électrique ferroviaire nécessite de considérer les organes de conversion entre le réseau de transport d’électricité et le réseau d’alimentation électrique ferroviaire, les IFTE hybrides précédemment dimensionnées, la caténaire et les trains circulant sur la voie. Le caractère intelligent du réseau ainsi constitué se traduira par une nouvelle architecture de contrôle et une stratégie de gestion de portefeuilles de sources de production et de stockage constituées par les IFTE hybrides. En considérant les possibilités d’échanges des données en temps réel comme hypothèse, cette gestion d’énergie sera adaptable et permettra la coordination de l’ensemble de ces composants en vue d’optimiser l’exploitation de l'infrastructure ferroviaire selon différentes fonctions objectives (fiabilité du réseau, achat d’énergie optimisée, consommations de la ligne optimisée, …). Ce second niveau d’étude pourra aussi proposer des modifications de l’architecture physique du réseau en vue de gains énergétiques. A ce niveau, les sorties du projet se concrétiseront sous forme d’outils académiques de recherche qui exploiteront l’ensemble des méthodologies et des modèles développés dans le cadre du projet.